SCI – les avantages de ce statut immobilier

SCI avantages et conditions

SCI Société Civil Immobilier est un outil d’optimisation de gestion d’un bien immobilier dans le cadre d’une famille, au sein du conjoint ou bien dans un projet d’investissement locatif. Le fonctionnement de la SCI se base sur un certain nombre de critères : un bien immobilier apporté en SCIappartient à la société SCI mais non plus aux associés.

Cependant , les associés reçoivent des parts à titre des droits sociaux sous forme de dividendes. De plus, la SCI est la forme juridique la plus adaptée pour gérer un patrimoine immobilier.

Plusieurs personnes peuvent collaborer à une SCI, en apportant dans la société leurs apports respectifs que ce soit en nature ou en numéraire. Ceux-ci ont pour but de détenir les droits à des parts sociales de la SCI. Alors, les bénéfices et les pertes sont tous partagés aux associés. Pour être plus précis, les gains et les dettes sont tous divisés entre les associés.

Une ou plusieurs personnes peuvent être représentées comme les gérants de la SCI, ils se chargeront de la prise de décisions de la gestion courante.

Lors de la création d’une SCI, il n’est pas obligé d’effectuer une pub d’annonce dans le journal d’annonces légales. Cela allégera les coûts liés à la rédaction de la SCI.

Quels sont les avantages fiscaux d’une SCI ?

Une SCIreprésente de nombreux avantages sur le plan fiscal. Il permet d’obtenir les droits de succession ainsi que des revenus foncières transparents

Les droits de succession sont le de transmission des parts des associés à ses enfants ou ses conjoints. Ainsi, la SCI est un outil de gestion de patrimoine de parent enfant ou de mari épouse.

Concernant l’impôt sur le revenu, la SCI est considérée comme transparente. C’est-à-dire que les revenus fonciers détectés par la SCI sont partagés entre les associés, lesquels sont proportionnels à leurs apports. De ce fait, la transparence est imposée sur chaque associé pour ses revenus fonciers.

SCI et la transmission du patrimoine

La SCI est un excellent moyen pour transmettre des sur plusieurs générations. Son but est de gérer des biens immobiliers dans le cadre d’une famille, au sein du couple ou d’un projet immobilier.

La transmission du patrimoine est le fait de développer et conserver les biens immobiliers aux héritiers via SCI société civile immobilier. Pour cela, la gestion courante demeure constante et les associés possèdent des parts proportionnelles aux parts des biens qu’ils disposent.

La SCI est donc une solution pertinente pour optimiser la transmission de patrimoine aux héritiers.

Succession et démembrement de la SCI

Le démembrement de la SCIfavorise l’optimisation de la gestion d’un bien immobilier. En effet, les associés disposent des droits de propriété concernant les biens immobiliers.

Le démembrement de la propriété est donc le fait de posséder des droits sur un bien immobilier.

Cependant, le démembrement se divise en deux catégories bien distinctes : L’usufruit et la nue-propriété.

L’usufruit est le droit de jouir au bien à travers les loyers perçus ou autres.  Quant à la nue-propriété, c’est le droit de posséder le bien à travers la prise de décision que ce soit de la vendre ou bien de la mettre en location.

Donation de la part de SCI

La donation de la part de SCIconsiste à une cession à titre détenu par un donateur. C’est un acte dans lequel la transmission du patrimoine est destinée aux héritiers. Les héritiers sont les bénéficiaires du patrimoine, apparemment ce sont souvent les enfants.

Par ailleurs, la donation de la part de SCIprésente aussi des avantages fiscaux, tels que la simplification des formalités obligatoire lors de la transmission aux donataires. Ainsi que l’emprunt déductible des droits de donation.

Plusieurs catégories de donataires peuvent profiter de la donation, c’est-à-dire que la donation de la part de SCI peut-être donnée au profit des enfants ou du conjoint.

Concernant la donation aux profits des enfants, les parents peuvent opter pour la donation simple, laquelle la valeur des parts sociales de la SCI est réalisée à partir du décès de l’associé. Ou bien d’opter à la donation-partage par lequel le patrimoine est partagé par les parents associés à ses enfants héritiers.

Pour la donation aux profits du conjoint, l’associé d’une SCI peut opter pour une méthode de donation entre époux ou bien donation entre vifs.

%d blogueurs aiment cette page :